Toute la vérité sur l’affaire

L'équipage de Lam vous souhaite une chouette année 2013, l'année des fraises!

L’équipage de Lam vous souhaite une chouette année 2013, l’année des fraises!

Tout d’abord, l’équipage de Lam aimerait souhaiter à chacun des lecteurs de ce blog une année spéciale. Spéciale pour toutes les rencontres magiques que vous y ferez, pour les fleurs que vous croiserez, les fou-rire que l’on souhaite nombreux, les poignées de vie pure que vous réussirez à glaner sur le champ du quotidien, et surtout pour les moments uniques que vous y ferez pousser.

Ensuite, j’aimerais vous prendre par la main pour vous emm

ener dans un lieu que nous avons découvert il y a quelques semaines. Il se trouve dans la marina de Bas du Fort, c’est un petit resto coincé entre les nombreuses places à bouffe que l’on trouve au bord de l’eau. Il se trouve que la terrasse, toute petite, est drôlement simple et épurée (ce qui forme un reposant contraste avec les restos qui les entourent). Il se trouve que Matthieu, qui assure le service, est aussi barbu qu’aimable, bretonnant avec joie des menus qui mettent l’eau à la bouche. Il se trouve que la cuisinière, Julie, prépare des crêpes et autres galettes avec art, et que le tout se mange en un tournemain pour une poignée de sous. Bref, nous sommes conquis et vous invitons (si vous passez par là) à venir y pointer votre frimousse réjouie. La formule est toute simple, le resto s’appelle des Saveurs et des Mots (car l’endroit sert aussi de bibliothèque improvisée). L’hôtesse étant une lectrice convaincue, les échanges ne manquent pas de charme et ajoutent agréablement aux saveurs proposées. Mon best of, c’est la Ti Coz, une crêpe à la coquille Saint Jacques sur son lit de poireaux. Mais la conquétoise n’est pas mal du tout, avec ses saucisses importées direct de Bretagne! Tous à vos assiettes, et c’est parti pour le grand bal des papilles! Et puis si vous avez deux minutes, demandez à ce couple de voyageurs comment était leur expérience en Afrique, ils sont assez passionnés pour en parler encore avec des étoiles dans les yeux!

 

Dernier volet de ce post express, en exclusivité pour vous: la vérité, toute la vérité sur notre retour en France. Car vous êtes nombreux, depuis ma dernière petite révélation, à vouloir connaître nos raisons, et les conditions de ce retour improvisé. En fait, cela fait plusieurs mois que l’idée nous trotte dans la tête. Et pour expliquer quelques unes de ces raisons, voici quelques éléments de réponse.

D’abord, un fait nouveau s’est développé au fil du temps, que nous n’avions pas anticipé. Ou en tout cas, nous ne nous attendions pas à ce qu’il arrive si vite! Il s’agit de la rapidité avec laquelle Théo grandirait. Non pas que sa cabine soit subitement devenue trop étriquée! Mais en fait, c’est plutôt que ce petit qui n’en est plus un prend de la maturité à la vitesse d’un bambou en pleine forêt tropicale = très vite! Résultat, il se languit de la vie terrestre, s’est lancé dans la lecture des aventures du petit Nicolas auquel il envie tous les jours un peu plus la bande de potes. Du coup, il ne parle que d’école (sans les parents profs!), d’amis qui manquent, de maison avec jardin et une chambre plus grande, et j’en oublie. Nous qui pensions que ce virus là ne le contaminerait que d’ici 2-3 ans, nous sommes servis! Alors bien que cela ne soit pas la raison principale, c’en est quand même tout une!

Un autre élément, c’est les autres marmousets. Depuis qu’ils sont petits, nous leur parlons de la France dans tous les sens (normal, ils ne connaissent pas mais sont quand même français!). On leur vante la bonne bouffe, les paysages merveilleux, les curiosités locales, les sports dans tous les sens. Alors ils sont impatients et nous pressent de les emmener faire un tour dans ce pays qu’ils veulent à tout prix connaître. Comment refuser une demande aussi légitime??

Pour finir: il me faut faire reconnaître mon diplôme d’infirmière en France. Car cela facilitera beaucoup les rentrées d’argent dans l’éventualité d’un redépart sur l’eau. Et puis cela apporterait aussi de quoi faire bouillir la marmite, si l’on veut rester prosaïque! Alors pour cela, pas trop le choix, la France présente des avantages certains! Je dois aussi acquérir de l’expérience, et les hôpitaux que je vise m’en apporteront sûrement.  Mais tout dépendra de la réussite des projets que nous comptons mettre en place et sur lesquels je ne peux pas encore m’étendre. Une chose est sûre, il devient de plus en plus probable que nous allons durablement nous installer au pays des coqs! Reste à choisir une région qui tient la route pour nous et répondrait à nos projets. Affaire à suivre!

(Visited 31 times, 1 visits today)

4 réflexions au sujet de « Toute la vérité sur l’affaire »

  1. Bonne année à vous aussi!
    Et donc, à très bientôt!
    On vous embrasse bien fort
    AL et Flo

  2. Quel plaisir de vous lire …que de mots si parlants…
    Faute de pouvoir vous envoyer une petite carte, on soufflera ce soir sur nos étoiles pour que la poussière de celles-ci viennent chatouiller vos frimousses que l’on affectionnent tant.
    C’est super de pouvoir raviver les bons moments passés ensemble via vos anecdotes (l’île aux cabris, Mélusine, la fameuse crêperie avec ce serveur pleins de surprises au final..).
    Johan me tient compagnie à la maison car il découvre les joies de se faire dorloter quand on a un plâtre à la cheville gauche.
    A bientôt, bises de nous 3

  3. Benoit, Fanny et les enfants,
    Que l’année 2013 vous apporte ce que vous recherchez de la vie. Normal que les buts évoluent car la vie elle va à la vitesse de la lumière! Quel que soit l’aboutissement suivant (car surement pas le dernier) de vos projets de vie je vous le souhaite…..avec le petit plus qui fait que cette prochaine étape sera aussi une étape épatante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.