Madeire la belle

Me voilà au lever du jour, assise sur le trampoline dans la marina de Quinta Do Lorde, Madeire. Depuis vendredi, la navigation a été assez rude, puisque nous avons traîné notre grosse houle jusqu’à l’arrivée vers l’énorme rocher que constitue Madeire. Quarts découpés en très petits morceaux pour moi qui n’arrivais pas à dormir, et journées longues pour les enfants qui étaient fatigués et impatients d’aller galoper sur la terre ferme. On se demandait si Théo allait accompagner son père pour la traversée de l’Atlantique en Décembre prochain, mais il a je crois répondu tout seul à la question durant cette traversée. Il a en fait été malade presque tous les jours, et certains jours, assez pour être franchement en sale état. Il est donc possible qu’il déclare forfait pour décembre, même si ce n’est pas encore décidé… En tout cas, on a eu le temps de voir les jours s’écouler, ce qui n’est pas souvent le cas. On aura pas pu pêcher, à notre grande déception, étant donné que nous avons fonctionné au moteur tout le temps pour rattraper un peu le retard pris à la Rochelle, histoire de profiter un peu de Madeire. Mais les lumières ont souvent été magnifiques, la mer, impressionnante, et nos souvenirs bien vifs. Ça nous a donné aussi un excellent aperçu de ce qui nous attend dans 2 ans… Et je pense que toute la famille a adoré l’expérience « catamaran » ! Lam est très marin, spacieux, excellemment conçu pour le grand voyage, lumineux et drôlement serviable. C’est désormais un membre de la famille qu’on aura grand plaisir à retrouver les 2 prochains étés, en attendant le grand départ.

Avant hier, nous avons donc retrouvé Catherine, ma belle sœur, et son fils Antoine, à la marina. Elle accueillait Jean, son chéri, et nous avec. La marina est splendide, flambant neuve, mais totalement inhabitée. C’est d’ailleurs très spécial, de voir ces immeubles neufs et bien jolis, border la marina sans avoir jamais été habité… Un complexe immobilier qui est encore en vente, mais apparemment à des prix exorbitants, et totalement coupé du reste de l’île puisque dépourvu du moindre commerce et accessible uniquement en voiture. La marina elle-même est surmonté d’un gigantesque mur de roche ocre très beau qui abrite des oiseaux qui ressemblent de loin à de petits pigeons.

Dodo sur le bateau après un plat de pâtes improvisé, et le lendemain, randonné pour aller visiter le coin sauvage du bout de l’île où on est. Promenade de plusieurs heures dans un paysage volcanique ahurissant : roches de couleurs étonnants, allant du bleu à l’orange écarlate. Végétation timide mais très belle, battue par les vents violents qui cognent la côte Nord à l’année longue. Paysage enfin, découpé dans les vagues qui se brisent sur les rochers tout en bas de cette montagne sauvage qui se prolonge le long de la côte. Magnifique et très inspirant, nous nous sommes laissés porter par cette beauté impressionnante. Les enfants ont bien marché et nous sommes arrivés pour le déjeuner à une minuscule crique bordée de galets ronds, seule plage de l’endroit. La houle jetait la mer sur les rochers, et rendait l’accès à l’eau plus difficile, alors nous avons pris le petit escalier creusé dans la roche pour sauter dans l’eau en contrebas. Eh bien, comparée à celle de Bretagne, l’eau de Madeire est bouillante ! Non, sans rire, elle était excellente, et transparente à un point inimaginable…  Aujourd’hui, nous allons nous balader sur l’île, dans une forêt au climat paraît-il tropicale et humide, et à la végétation luxuriante. Ça devrait faire un beau contraste avec l’herbe jaunie et les plantes éparses aperçues hier. Demain, journée nettoyage du bateau que nous laisserons là pour qu’il hiverne jusqu’au retour de Ben et David en Décembre, avant l’ultime traversée vers la Martinique où nous passerons les vacances de Noël. Une jolie aventure qui se termine pour nous de ce côté ci de l’Atlantique. Mais nous reviendrons, tôt ou tard !

(Visited 42 times, 1 visits today)

Une réflexion au sujet de « Madeire la belle »

  1. super et bravo pour une arrivée à bon port! J’imagine que vous êtes en route pour Barcelone?? Gros bisous et tenez-nous au courant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.