mercredi 15 déc: nuit difficile

Eh oui, on ne sait jamais ce que la mer nous réserve. Pour preuve la nuit dernière pour Lam: un coup de vent “tournant” avec des vents de 15-20 noeuds en régulier, et parfois, en quelques secondes, des pointes à 25-30 noeuds, ce qui est assez dur pour le gréement. Du coup, ils avaient pris un ris (diminué la surface de grand voile pour offrir moins de résistance au vent et équilibrer le bateau) dans le début de la nuit. Mais avec le vent qui augmentait, ils en ont pris un 2eme, avant de relancer toute la toile vers minuit, pensant qu’ils étaient tirés d’affaire. Que neni, le vent a recommencé, alors ils ont mis 2 ris jusqu’à 7h du mat pour être tranquilles.

Ils sont donc restés éveillés tous les 3 toute la nuit pour s’aider mutuellement, car faire les manoeuvres, ça demande pas mal de coordination et il fallait en plus rester éveillé tout le long pour surveiller le bateau dans les vagues. En effet, la mer était croisée (elles allaient dans un peu tous les sens), ce qui était inconfortable et un peu plus dangereux. De plus, les vents n’ont pas cessé de tourner pendant la nuit, alors il fallait changer de cap régulièrement. Maintenant, Ben est de quart avec Théo qui s’est réveillé après une nuit excellente! Et les 2 autres équipiers dorment pour rattraper le sommeil en retard. En tout cas, ça prouve qu’ils ont une belle collaboration, ils s’entendent bien même dans les grains! Quant à Théo, il a recommencé à faire ses cours de maths depuis le début de l’année en révision, il lit toujours son roman préféré et a écrit un texte sur les règles de sécurité à maintenir sur le bateau en tout temps. Il va travailler aussi sur la radio comme media et tenter d’en savoir un peu plus sur la question, car c’est un projet qu’il fait avec sa classe

Sinon, petite rencontre avec la faune marine, puisque des poissons volants sont venus leur rendre visite pendant la nuit. Je crois que ces poissons aiment les dépressions, car ils étaient aussi venus nous voir l’an dernier sur les côtes américaines quand ça brassait dehors! Certains ont sauté sur le bateau, et les gars les ont relâché à l’eau. Il paraît que c’est bon à manger, mais honnêtement, ils ne sentent tellement pas bon…

Ils ont enfin un cap direct sur la Martinique et croisent les doigts pour que ça dure (cap 260 degrés). Ils ont actuellement de bonnes conditions puisque le soleil est revenu (après beaucoup d’épisodes de pluie) et qu’ils font une vitesse de 7kts avec des vents de 13kts.

Juste un petit mot pour vous avertir en avance que je pars avec les 2 petits loulous pour la Martinique dimanche matin, donc je ne sais pas encore quand je pourrai me connecter pour vous donner des nouvelles, ni d’ailleurs comment je vais pouvoir les recevoir une fois là-bas… Alors peut-être que ce sera là toutes les news que vous aurez de nos navigateurs à partir de samedi… Mais je ferai le maximum pour vous mettre au parfum si j’en ai l’occasion!

(Visited 25 times, 1 visits today)

2 réflexions au sujet de « mercredi 15 déc: nuit difficile »

  1. Bon courage les pti loulous…je pense bien fort à vous…chapeau bas en tout cas…c’est une bien belle aventure que je fais partager à mes pti gars !
    Bises
    Vaness’

  2. chapeau les cocos pour la gestion des coups de vent !

    profitez bien de l’allure favorable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.