Bonheur en Ré

Départ pour Ré en grandes pompes , temps magnifique (en fait, c’est comme ça depuis notre arrivée à la Rochelle) mais on y va au moteur histoire d’avoir le temps de se poser quelque part sans se creuser trop la tête. Sur les bons conseils des gars qui se sont occupés de préparer Lam, on file sur Saint Martin, et on se met à un quai à l’entrée du port. Bonne place, mais on va vite se rendre compte qu’elle n’est pas vraiment protégée de la houle. D’ailleurs, je vais tester un bon mal de mer… au mouillage !! Un comble ! Mais par vent et houle forts, ça brasse au quai !

Vers 16h, on débarque, et la famille est là pour nous accueillir et visiter le bateau. C’est là que je me rends compte à quel point il va falloir jouer les ménagères souvent, parce que la visite, c’est LE truc que tout le monde veut faire en arrivant, et avec mes fauves qui salissent plus vite qu’ils ne respirent, c’est pas gagné ! À 18h, on a loué les vélos, et on part sur les pistes cyclables de l’île pour rejoindre la maison de mon oncle et ma tante. Et là, c’est une expérience fabuleuse qui nous attend : on roule le long de la mer, accompagnés de paysages fabuleux qui défilent sous le soleil déjà ensommeillé, quelques aigrettes nous montrent le chemin, personne autour, on est seuls au monde et c’est le bonheur… Les enfants sont ravis, les 2 grands pédalent à fond tandis que Ben et moi les suivons, Laé accroché sur sa girafe (ou suiveuse, en français d’ici) au vélo de Ben. Petit souper en famille, extra, agrémenté d’huîtres que le tonton est allé cueillir spécialement pour l’occasion. Retour au bateau vers 22h, une chance que c’est les vacances, parce que ça change du rituel 19h30 pour les enfants !

(Visited 19 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.