Inspirant microcosme

Les aides de chantier et l’ami de la famille!

NOTE: j’ai publié dans le coin des enfants des textes écrits par Théo et Sacha dans le cadre d’une rédaction que je leur avais demandé de faire pour le français. Régalez-vous, les textes sont originaux et l’imagination est à son meilleur! Nous avons corrigé ensemble les fautes, mais tout le reste vient de leur petite tête!

Voici dix jours que nous sommes à Saint Martin, dans la grosse chaleur humide de l’île… Pas de pluie à l’horizon, et quelque part, c’est tant mieux, à cause des travaux que nous avons fait sur Lam. En effet, mardi, nous avons peint la coque de Lam avec le fameux « coppercoat ». Lundi soir, Ben se ramène vers moi et me lance l’air de rien : « Je sais que c’est demain que nous fêtons nos 13 ans de mariage mais… ça te dirait pas de peindre la coque de Lam toute la journée ? ». Entrée en matière assez originale, qui m’a laissée sans voix ! Avouez que ça manquait de romantisme, et que, dans le genre célébration, c’était un peu limite… Mais bon, dès 7heures du mat, on s’y est collés. On a donc passé une dizaine d’heures à passer des couches successives de cette peinture au cuivre un peu bizarre et pâteuse sous une chaleur caniculaire ! La gorgée de bière fraîche à la fin de cette bonne œuvre le soir a eu un goût merveilleux qui m’a rappelé le texte de Delerme (La première gorgée de bière)…

Ici, les journées sont assez bien réglées. Le matin, les enfants font les devoirs sous l’auvent devant le bureau de la réception du chantier. Un des seuls endroits où il y a un peu d’air, quand le vent manque et que l’atmosphère devient irrespirable. Notre voisin fait du soutien moral auprès de Ben qui, lui, trime sur Lam, réparant les safrans, faisant l’entretien des moteurs avec F., l’expert du coin, ou encore ponçant le tableau du dinghy pour réparer un bris… Et tout au long de la journée, les gens défilent, parfois en proposant une bière, commentant l’avancée des travaux et cherchant une oreille pour discuter le coup sous la chaleur écrasante. Vers 16h, on file à la plage, et les enfants retrouvent la gamine qui habite au bord de la mer et aime bien s’amuser avec eux. C’est un peu une vie de village. On entend les histoires de chacun, racontées par le principal intéressé ou, plus souvent, répétées par les autres qui les ont déjà dites ailleurs des dizaines de fois. Chaque destin est particulier, original. Les gens qui atterrissent ici ont un point commun, cependant. Tous fuient le système ‘métro-boulot-dodo’ des grandes villes où l’anonymat est de mise. On les appellerait volontiers des marginaux, s’ils n’étaient pas tout simplement en quête d’une vie au rythme plus lent et plus conciliant que celui de la grosse industrie métropolitaine. Et c’est vrai que sous les tropiques, le soleil change souvent la donne dans des journées qui sont parfois dures mais toujours dans un paysage magnifique. Ici, en ce moment, pas de travail, pour la plupart des gens. Et comme l’agriculture n’est pas développée, les gens qui n’ont pas d’argent, ils ne bouffent pas. Une femme d’ici me raconte ce matin que cette année va être plus difficile.

Il reste que le microcosme dans lequel nous sommes est éminemment sympathique. Tout le monde nous connaît, désormais, et nous apprécions l’ambiance bon enfant, l’entraide générale et les discussions à bâtons rompus. Hier soir, je me suis fait inviter au resto par D., avec qui je voulais faire une ‘soirée de filles’. On a jasé toute la soirée sur une terrasse au bord de la mer, magnifique respiration dans cette vie en vase clos que nous avons depuis des jours. Une rencontre passionnante là encore.


(Visited 46 times, 1 visits today)

Une réflexion au sujet de « Inspirant microcosme »

  1. Hello les LAM, je ne sais pas si vous êtes déjà repartis de St martin. Poursuivez votre trip sans vous retourner… AG a repris le travail lundi et évidemment, c’est quelque peu moins excitant qu’une journée à Tintamarre ou à explorer les Baths… Pendant ce temps, nous sommes avec les enfants en Bretagne. Bises à tous les 5 et BON VENT !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.