Invasion à Mayreau

la charmante petite église de Mayreau

GPS 12.65, -61.383333

Après Bequia, départ pour Mayreau, une de nos petites îles préférées dans les Grenadines. Nav intéressante, avec multiples changements de voile (vent qui oscille entre 10 nœuds de vent mais monte à 30 dans les grains !), prise de ris, genaker, etc. Puis, nous effectuons pour nous entraîner deux manœuvres d’homme à la mer. OK, on avait peu de mer et un vent de 10-12 nœuds, mais quand même : ensemble, on arrive à rattraper notre bonhomme (une bouée !) en 2mn, et seule, je mets seulement 2mn30 ! C’est rassurant pareil !

Mayreau nous tend les palmiers (ça a pas de bras, une île !) et on s’ancre devant la petite plage adorable, prolongée par une petite colline qui surplombe la mer que l’on aperçoit derrière un banc de sable. L’endroit respire une quiétude qui se promène au gré du vent. Quelques chiens sauvages se promènent sur la plage et sont vite adoptés par nos trois loulous. On a bientôt un équipage agrandi d’un Rex, un Rexou, et un Blanco ! Qu’à cela ne tienne, après une fin de journée paresseuse, nous emmènons nos mousses faire une balade en haut de l’île le lendemain, en compagnie de Rex. Le village, perché en haut d’une montée assez rude (surtout par 30 degrés !) vaut le coup d’œil. Petites maisons aux couleurs vives, joliment décorées, qui surplombent les environs et desquelles on aperçoit la plupart des jolies petites îles environnantes. La minuscule église, surtout, a un charme terrible, située au sommet de l’île et invitante avec ses fenêtres peintes de couleurs vives. On redescend pour profiter une fois de plus de la plage et on décide de rester une nuit de plus pour goûter pleinement aux charmes de la place. La veille, Freddie, notre boat boy attitré, nous a vendu un gros mérou pour le repas du soir, qui était absolument délicieux. Alors sûr qu’on a envie de rester ! Mais on déchante vite ! Après les touristes-minute qu’on a vu débarquer il y a peu (ces touristes qui affectionnent les bateaux surchargés qui les emmènent de place en place en un temps record), voici venir d’énormes catas de location habités par des familles venues ici profiter de l’endroit. Le hic, c’est que ces catas semblent décidés à se garder la plage à eux ! Et les 3 catas de se mettre le cul à la plage, s’accrochant à la rive à l’aide de longues amarres qui barrent l’accès à la jolie plage. Sans compter que le paysage change drastiquement, avec ces monstres qui occupent maintenant l’espace! Le coin est désormais infréquentable pour nous, qui préférons les navigateurs qui respectent l’intimité de leur prochain et ne s’octroient pas ainsi un site pour leurs petits besoins… Courage, FUYONS ! Alors cap vers les Tobagos Cays pour aller nager avec les tortues !!!

En attendant, petite note positive: suite à nos grandes dépenses pour Lam à Saint Martin, on arrive à des résultats! On est désormais autonomes en énergie, et on fait de l’eau avec le désalinisateur juste avec l’éolienne et les panneaux solaires! Plus besoin de moteur, ni de polluer au diesel!!!

(Visited 36 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.