La nage selon Sacha

Mouillage à Grande Anse d’Arlet. Une fois de plus. On a passé l’après-midi à l’Anse Dufour, mais on s’est fait jeter comme des malpropres par les pêcheurs du coin. Enfin, les jeunes, parce que le plus vieux était super gentil et nous a conseillé d’aller à Grande Anse pour éviter la grosse houle prévue pour la nuit. À l’anse Dufour, on a tous fait notre tour vers les rochers qui bordent ce joli coin, pour aller saluer les poissons du récif. Colorés, mais moins que dans mon souvenir. Et puis Ben part en quête de langoustes dans une grotte pas loin, escorté par Sacha. Ben a un rêve dans la vie, autre que celui d’avoir un jour un Lagoon 560. C’est de pêcher une langouste. Il a même acheté pour cela un fusil de pêche, et un crochet sévère (le but est de viser le ventre de la bête, vous voyez un peu le carnage…). Bref, il parcourt les eaux à la recherche des célèbres antennes qui signalent la bestiole comestible qui hante ses rêves. La dernière fois, ça s’est pas très bien terminé : Sacha avait dégotté un endroit qui cachait 3 ou 4 de ces petits animaux délicieux, et Ben, désarmé comme David (enfin bon, David avait quand même son lance pierre contre Goliath, il était plus avancé), n’a rien trouvé de mieux que de tirer sur une antenne qui dépassait… croyant sans doute que sa propriétaire allait venir la réclamer!
Bref, Ben et Sacha partent à la pêche. Et je les cherchais des yeux, au loin, en mère poule que je suis (finalement, y en a bien une, sur le bateau, de poule !). Finalement, l’exercice s’est avéré très simple : il fallait repérer les palmes de Sacha, jaune fluo et noires, qui passaient leur temps à se dresser toutes droites quand Sacha allait plonger, puis disparaissaient quand il était effectivement sous l’eau. Chose qui arrivait constamment. J’en ai déduit une théorie intéressante sur la technique de nage de Sacha, une chose que je n’avais auparavant observée chez aucune espèce connue. Sacha, donc, s’élance dans l’eau et tente une brasse honnête, ou alors un léger crawl qui ressemble à s’y méprendre à celui du quidam. La différence arrive ensuite lorsque, incapable de poursuivre sur une trajectoire horizontale, il s’enfonce soudain dans l’eau, palmes en l’air, et plonge. Fait quelques mètres en apnée (vous comprendrez aisément que dans son cas, le tuba est un accessoire plutôt gênant), pour remonter. De nouveau, simulacre de nage « réglementaire », puis il repart aussi sec pour une petite plongée chez les poissons. Et cela sans discontinuer sur des centaines de mètres, infatigable et d’une régularité d’horloge. La chose m’a franchement épatée et, si seulement il existait un star académie des champions de la natation, j’aurais inscrit Sacha d’emblée, tant je trouve que ce singulier moyen de transport mérite une reconnaissance internationale !
A part ces exploits maritimes, la vie se déroule au rythme des vagues pour nous. Encore un peu de mal à mettre en place la routine de l’école, on y travaille, mais force est de constater qu’il vaut mieux rester souple. Parce qu’entre nous, réduire des fractions en vent de face avec une bonne houle de travers, ça tient parfois de l’exploit !!! Le soir, c’est assez comique aussi. J’ai raconté à un repas il y a quelques jours quelques anecdotes relatives aux personnages cocasses qui peuplent les bouquins de Fred Vargas, l’auteure de romans policiers. Je leur ai ainsi décrit entre autre la Boule, chat énorme et paresseux qui passe de la photocopieuse où elle trône une bonne partie de la journée (parce que c’est plus chaud) à son écuelle, où les policiers de la brigade la transportent 3 fois par jour, parce qu’elle est incapable de se déplacer, même pour ses besoins primaires. Bref, je leur raconte cela, avec force détails croustillants, et je vois mes 3 lardons se tordre de rire, crampés, manquant de s’étouffer avec leur repas ! Depuis ce soir là, Sacha réclame régulièrement que je le leur raconte de nouveau, et se bidonnent toujours en écoutant les mêmes anecdotes. Un vrai plaisir. Je suis maintenant en panne d’idée, alors si quelqu’un me lit et qu’il pense à une idée de génie pour que je puisse de nouveau décrire un personnage rigolo ou un passage de livre désopilant voire franchement original, s’il vous plaît, écrivez moi !!!

(Visited 65 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.