Saint Pierre, un 8 mai 1902


Nuage d’aube à la pointe de la Martinique

Saint Pierre, Martinique. Un havre de tranquillité au bord de l’eau. Lors de la visite de la ville, un élément à retenir : la ville a été totalement détruite un jour de mai 1902. Le genre Titanic, mais à terre. Éruption soudaine de la montagne pelée, dont le dôme qui abritait de la lave en fusion a explosé, envoyant des projectiles brûlant vers l’ouest, sur la ville de St Pierre. À cette époque, la ville était plus que florissante, surnommée le « Paris des Antilles » tant elle débordait d’activités économiques et était devenue un centre culturel attirant des gens de partout. Au programme, fêtes variées, église imposante (pour l’époque et le lieu), hôtel de la bourse et édifices administratifs. La vie de la ville était rythmée par mélange de styles et un foisonnement artistique aux événements très courus.
Le 8 mai 1902, éruption qui en quelques minutes va tuer 28,000 personnes. À peu près l’équivalent de la bombe d’Hiroshima, en plus rapide. Des pêcheurs se rendant à la ville ce jour là ont vu de loin l’explosion se produire, et eurent le réflexe de se jeter à l’eau pour sauver leur vie. En vain. Le guide qui fait visiter les vestiges de la catastrophe indique qu’on a vu ce jour là la mer se mettre à bouillir tant la chaleur dégagée par l’explosion et la lave était intense. Un petit clin d’œil ironique dans tout ce désastre. Dans la ville, un seul prisonnier dans la prison ce jour là : Cyparis. Le pauvre bougre s’était saoulé la veille et cuvait son rhum dans sa minuscule cellule le 8 mai. Une petite bâtisse au toit arrondi, juste assez grosse pour faire tenir un homme debout et lui permettre de s’allonger. Bref, sachant que l’alcool à haute dose a pour effet de ralentir sérieusement le rythme respiratoire, notre bonhomme a été le seul survivant de la catastrophe, puisqu’ivre mort, il a respiré moins de ces gaz toxiques qui ont tués la plupart de ses congénères ! Un des rares cas où on peut affirmer que l’alcool peut vous sauver la peau !!

(Visited 31 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.