Les athlètes de l’ilet Gosier


Avant de vous raconter nos derniers jours, une petite remarque concernant la newsletter: attendu que Ben m’a ENFIN montré comment l’activer, ceux qui y sont inscrits devraient désormais être avertis des nouveaux posts qui sont publiés. Pour les autres, vous pouvez toujours vous inscrire à la newsletter en cliquant sur le lien de la page d’accueil, et vous recevrez de nos nouvelles!
Un gros bec à tous, il paraît qu’il faisait -27 degrés à Montréal aujourd’hui, alors on envoie du soleil à tout le monde pour la peine!

Le vent fait vibrer les haubans, les vagues donnent à Lam un mouvement houleux, soleil vif sur le village du Gosier, devant lequel nous avons mis l’ancre. Après quelques jours de maintenance et de préparation de Lam (encore !) à la marina de Pointe à Pitre, nous avons choisi de filer pour le week-end au Gosier. Nous avons cependant acquis un beau kayak jaune pour les enfants (étrenné aussi sec, un succès total !) et, surtout, des toiles pare-soleil pour le cockpit, qui nous permettent désormais de passer tout notre temps dehors sans craindre le coup de soleil ou la chaleur brûlante. Méchante amélioration !! Indispensable, sous ces latitudes. Les enfants ont pu enchaîner quelques journées studieuses, dont la dernière ne fût pas la moins intéressante. Ils réclamaient à corps et à cris une activité d’art plastique. Alors, capitalisant sur leur récente recherche à propos de la vie à l’époque de la Rome antique, je leur ai demandé de me faire des bricolages en lien avec ce thème. Théo a donc choisi de fabriquer des thermes, Sacha, un atrium de maison romaine, et Laé, un de ces jardins qui ornaient aussi lesdites maisons. On est donc partis ensemble aux abords de la marina pour recueillir des végétaux afin de réaliser les chefs d’œuvre. Tout y est passé : écorce de palmier, petites herbes, graines de plantes locales, petites noix de coco, etc. Nous nous sommes installés sur le quai avec le butin (histoire de ne pas faire le plein de bibittes sur Lam) et chaque enfant a fait un dessin de son projet, avant de passer à l’action, avec force scotch tape, duck tape et ciseaux. Résultat sympa, même si dans le cas de Sacha la réalisation s’est étirée largement au-delà du temps alloué, comme d’habitude… Ils ont fait un exposé de leur travail en intégrant les recherches faites quelques jours avant devant la caméra, et je compte faire un petit montage pour mettre le tout en ligne bientôt !

À l’ilet Gosier, où nous nous sommes ancrés dès vendredi, nous avons été conquis par la tranquillité du lieu. Vent et courants sont au rendez-vous, mais l’île est vraiment très jolie, face à la côte, entourée de hauts fonds qui laissent proliférer des coraux habités des poissons que nous aimons observer. Un parcours permet aux enfants de découvrir sur place la faune et la flore locales, en les invitant à venir visiter avec masques et tuba les particularités des fonds très peu profonds à cet endroit. Étonnement immense hier matin, lorsque, m’étant levée tôt (5h), je me mets à observer les alentours depuis le trampoline. J’observe alors sur la plage en face de Lam, le long du village, des tas de gens occupés à faire leur jogging. Ils parcourent ainsi la plage dans les deux sens et sont pas mal nombreux à le faire !! Surprise qui se poursuit lorsque, alors que nous prenons le déjeuner vers 7h, nous apercevons un groupe de nageurs qui dépasse notre bateau à grands mouvements de crawl… Plus tard, nous nageons jusqu’à l’ilet et découvrons un groupe de dames d’une cinquantaine d’années qui, bonnet de bain orange sur la tête (elles ont nagé depuis le village jusqu’à l’ilet), font des abdos sur le sable avec un sérieux de Pape ! Je leur exprime mon admiration, leur demandant si une compétition se prépare. Que neni !! Elles me répliquent que, non, on est simplement samedi, jour de sport, et qu’il faut bien prendre soin de son corps !!! Je leur parle alors des cardio-poussettes de Montréal, mais il faut avouer que ce n’est pas aussi impressionnant que cette discipline de fer et la volonté délibérée de vieillir en pleine forme !!

Côté rencontres, deux couples intéressants dans notre malle à souvenir. D’abord, Claudine et Marcel, nos voisins dans la marina de Pointe à Pitre. On a fini par faire un apéro ensemble, après de multiples discussions à bâtons rompus de part et d’autre des filières (les câbles de métal qui entourent les bateaux et qui sont fixés aux chandeliers). On découvre deux retraités en forme olympique qui naviguent depuis 20 ans sur leur Outremer 50, bateau magnifique et immense. Ils parlent de leurs voyages, de l’entreprise de boucherie-charcuterie qu’ils avaient à Paris, de leurs enfants, qui viennent parfois les visiter sur le bateau, de la moitié de l’année qu’ils passent sur la terre ferme, histoire de profiter de la famille… Ça a cliqué, et nous a prouvé une fois de plus que l’amitié se fiche de l’âge ! Hier soir, par ailleurs, nous avons reçu au mouillage la visite impromptue d’un couple de québécois rencontrés en Martinique au mouillage de Sainte Anne. Ils sont partis en septembre dernier pour des vacances prolongées de 10 mois sur leur magnifique bateau. Patrice et Julie ont embarqué leurs deux enfants, Raphaël et Tristan, pour faire un tour des Antilles au départ du Lac Ontario. Ils ont reconnu Lam et sont venus faire un petit bonjour. Qu’à cela ne tienne, nous organisons un pot luck pour souper tous ensemble sur le bateau. Au retour de la plage, les deux compères s’installent sur le kayak des enfants, et les voilà partis, à 5 sur le flotteur jaune, avec Raphaël, en arrière, qui bat des jambes pour aider Théo qui rame (et aussi faute de place). Bref, soirée super sympa en leur compagnie, à parler de voyages et surtout de bateaux, sachant que Patrice est un adepte de la voile façon ‘dur de dur’, qui capote sur les courses avec les bateaux voisins (que ceux-ci soient au courant du défi ou non 😉 et le réglage des voiles au poil. Autant dire que le cata lui semble aussi rapide et efficace qu’un éléphant centenaire. On discute avec Julie de cours et d’école à bord, échangeant des trucs et des idées pour faciliter l’apprentissage, et on a bien du plaisir !

(Visited 77 times, 1 visits today)

Une réflexion au sujet de « Les athlètes de l’ilet Gosier »

  1. Notre rayon de soleil et de depaysement quotidien.
    Des discussions sur l ecole à la maison pour nous 4 et comment vous faites
    luna dit ” la chance pas d ecole”….;
    titouan et stephane sont ce WE a marseille pour l anniversaire de titouan: visite du velodrome et ils espèrent se baigner, bien sur la mer ne sera pas aussi chaude que chez vous
    bises a tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.