Pêche… presque miraculeuse!


Nous venons de passer les 3 derniers jours à notre premier mouillage d’Antigua. Soupers animés entre adultes (les enfants regardent des films ou dorment, selon l’heure), bonheur de passer du temps avec des personnes que nous apprécions et avec qui ça clique… Hier, nous avons lézardé sans rien faire autour de Lam. Début de journée en fanfare, puisque Anne-Gaëlle et moi avons fait une belle séance de yoga sur la plage le matin. Petit cours improvisé sur le sable, elle a même tenté la posture sur la tête ! Cours qui a été suivi d’une pratique infirmière impromptue, elle aussi, puisque Raphaël souffrait depuis la veille d’un ongle doté d’un bel hématome. Ongle qu’il m’a fallu percer pour en drainer le sang, avec succès et pas de larmes !
Aujourd’hui, nous avons levé l’ancre pour le mouillage de Green Island, toujours sur l’île d’Antigua, suivant les excellents conseils de nos amis Guyanais. Quelle magnifique idée !!! Nous dégottons un spot incroyable à Ten Pounds Bay, près de Non Such Bay (fallait l’inventer, ce nom !). Décor à planter, juste pour vous : baie tout petite, face à une grande côte découpée et profonde. Végétation d’aloès et d’agaves, buissons épineux, broussaille de tous côtés, le tout reste très sec, chevauchant un aplomb rocheux qui surplombe légèrement l’eau. Nous nous ancrons au fin fond de la baie, qui ne peut accueillir que deux ou trois bateaux, tant elle est petite. Les fonds sont splendides, d’un bleu turquoise, et Lam est dans un petit peu moins de deux mètres d’eau… Après une première exploration, nous réalisons que l’endroit est truffé de poissons et de coraux ! Qu’à cela ne tienne, Ben tient à étrenner son nouveau harpon et son crochet à langoustes : il sort les armes de guerre et, au premier essai… l’élastique du harpon se casse… Il part quand même, le crochet au poing, et sort pêcher accompagné de Matthieu, de Sacha et de Théo, ces derniers nommés pour l’occasion grands éclaireurs en chef. Matthieu s’est équipé de son propre harpon qui, lui, fonctionne 😉 Quelques rochers plus tard, le crochet se brise… Ben est assez découragé, mais ils reviendront finalement, au crépuscule, avec en prime 3 poissons et deux petites langoustes !! Victoire absolue, ils sont fiers comme des petits bancs, même si Ben pleure encore la perte de ses deux outils qui devaient lui assurer une gloire éternelle au paradis des pêcheurs ! Pendant que les gars s’échinent sous l’eau, Anne-Gaëlle ramène sa guitare sur Lam, et nous entonnons avec bonheur des vieilles chansons et des tubes plus récents alors que le soleil se couche sur cette baie féerique…
Côté marmaille, une grande découverte concernant Laé. En effet, à vivre ensemble 24h/24, nous apprenons beaucoup de ces bidous qui sont habituellement à l’école une grosse partie de la journée à Montréal. Et nous nous rendons compte hier que les crises de colère de Mooneymoon sont souvent accompagnées de maux de tête et… de gargouillements d’estomac ! Il semblerait que notre petit chéri soit sujet à de petites chutes de glycémie qui expliqueraient en bonne partie ses tempêtes et ses débordements d’émotions intempestifs ! Victoire ! Donc désormais, aux premiers signes d’irritabilité, on lui tend un bout de pain, un morceau de fromage ou un fruit, et la vie est plus facile ! Dire que ça nous a pris 7 années pour réaliser cela… Mais un autre élément a aussi bien aidé : Ben a finalement installé comme il l’avait promis la toile anti-roulis dans la chambre de Sacha et Laé. Résultat, chacun dispose maintenant d’un petit coin du lui, isolé de l’autre par la toile qui monte presque jusqu’au plafond. Bonheur total des deux compères, qui vivent beaucoup mieux maintenant leur cohabitation.
L’organisation pour les devoirs s’améliore aussi. Je continue à suivre le programme français et les enfants ont fait des progrès considérables. J’y vais tranquillement, sachant qu’une fois la théorie avalée (je me donne jusqu’à mai pour repasser au travers des principales notions de grammaire, orthographe et conjugaison), on passera à la pratique avec écriture de textes, dictées, récitations, etc. Pour l’instant, ils ont un blog à écrire chaque semaine depuis la semaine dernière, ce qui leur permet de mettre en pratique ce qu’ils apprennent. Ils se débrouillent pas mal du tout et pourraient en remontrer à quantité d’adultes pour qui l’orthographe reste un obscur domaine destiné à les faire braire à chaque rédaction de la moindre lettre !! Sacha a entamé le 3ème tome de la série Eragon et va bientôt atteindre les 3,000 pages lues ! Quant à Théo, il avance doucement dans le Comte de Monte Christo et apprend qu’un des droits imprescriptibles du lecteur (en référence à « Comme un Roman », de Daniel Pennac) consiste à sauter les passages chiants quand on en a envie pour arriver sur les plus intéressants si ça nous chante ! Cette semaine est un peu spéciale : c’est les vacances ! En effet, en calculant le nombre de semaines pendant lesquelles les enfants étudient habituellement à l’école, nous avons réparti le tout sur 12 mois, sans intégrer les 2 mois de pause de l’été. Nous pensons que 2 mois sans étudier leur ferait oublier pas mal de notions apprises précédemment, et avons préféré introduire une semaine de vacances toutes les 5 semaines à la place. Cela nous permet de profiter des endroits que nous visitons et surtout, autorise un rythme plus soutenu pendant l’année. Les enfants sont ravis de cette décision, et nous aussi !

(Visited 48 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.