Galerie Ambre

 

Bienvenue dans ma petite galerie personnelle. J’y expose des aquarelles que j’ai réalisées, des dessins, des pastels ou des acryliques.  Bonne visite !

fanny (je signe mes tableaux “Ambre”, mon nom d’artiste peintre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Visited 139 times, 1 visits today)

Articles récents

L’amour avec un grand A…


On n’a pas toujours la chance de le connaître. On passe parfois une vie sans le toucher du doigt. L’amour, le vrai, celui qui fait battre le cœur bien plus qu’il ne devrait…

 

Le grand amour, celui qui bouge les fondations, avec lequel on se sent de taille à déplacer les montagnes. Je l’ai croisé un jour, il n’y a pas si longtemps. Il était si tendre, cet amour, déguisé en petite histoire passagère. La mascarade n’a pas duré, même si j’ai mis des mois à réaliser ce qui s’était joué là. Je me suis laissée entraîner, mon esprit, mon cœur ne m’appartenaient plus. Je me transportais dans un monde imaginaire où nous étions ensemble, et où tous les obstacles s’annulaient comme par magie. L’amour me mettait au défi de le suivre, et je lui ai tout donné. Je l’ai utilisé pour changer ce que j’avais de plus précieux en moi : l’amour que je me porte. Cet amour de l’autre m’a poussée dans mes retranchements, a déchiré l’enveloppe, brisé les barrières et anéanti les schémas. Ce grand amour m’a mise à nu, sans que je puisse rien faire pour m’en protéger. Il est impossible de se barricader quand il débarque : il demande tout, exige un don total, irrésistible, incontrôlable.

J’ai tenté d’oublier. De m’évader de cette prison mentale et émotionnelle. Rien n’y a fait. J’ai toujours gardé la trace indélébile de l’autre, et cela fait à présent comme une fenêtre dans le cœur, un endroit par lequel la lumière coule à flot pour éclairer tout ce qui est à l’intérieur. Je laisse cet amour recouvrir de douceur les jours trop longs, et apaiser les moments difficiles. Il est là et son souvenir indique un nord qui ne se perdra jamais et qui continuera de marquer les endroits par où il a consumé des bouts de moi.

Je garde en moi ces histoires inachevées et je suis reconnaissante à la vie de m’avoir fait vivre ces intensités mêlées d’émotions si fortes, si douces qu’elles en étaient indispensables.

 

Mieux vaut aimer d’un amour blessé, que de ne pas avoir aimé du tout…

(Visited 15 times, 1 visits today)
  1. Instant présent Laisser une réponse
  2. Quelque chose attend… Laisser une réponse
  3. Si seulement… Laisser une réponse
  4. Ces miracles dont on ne se lasse jamais… 2 Réponses
  5. Aux femmes de ma lignée Une réponse
  6. Une fin de journée d’août 2020… Laisser une réponse
  7. Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas… Laisser une réponse
  8. Serendipity Une réponse
  9. Parlons d’amour ! Laisser une réponse